Nina Kanto : “Parfois j’ai envie de rentrer sur le terrain !”

2018-09-16T18:32:16+00:00

Hier soir, nous étions à Montigny pour assister au premier match officiel de Nina Kanto comme entraîneuse ! Après une victoire 30 à 21 pour son équipe, nous sommes allés lui poser quelques questions.

Quel est ton sentiment à l’issue de cette première rencontre ?

La PN est un niveau que je ne connaissais pas du tout, je ne savais pas trop ce que cela allait donner ce soir. En plus, j’avais la pression, les médias m’attendaient et l’équipe n’avait pas perdu ce derby depuis deux ou trois ans. Mais je suis contente, nous avons gagné. Il y avait du monde dans la salle, les filles ont montré un bon état d’esprit et elles n’ont pas douté ! C’était une bonne soirée.

Quelle est la méthode de coach Kanto ?

Je m’appuie beaucoup sur le relationnel et le dialogue avec mes joueuses. Je n’ai pas de diplôme d’entraîneur, mais je me base énormément sur mon expérience, ce que j’ai appris tout au long de ma carrière. J’ai eu la chance de connaître énormément de coachs et donc des styles de jeu différents. Je pense que cela vaut tous les diplômes du monde.

En parlant de style de jeu justement, qu’attends-tu de ton équipe ?

Je souhaite que nous soyons une équipe qui défend bien, qui met du rythme et que nous jouions avec le pivot. OUI, c’est une petite vengeance personnelle, mais je ne m’en cache pas et les joueuses le savent !

N’est-ce pas frustrant d’entraîner à un niveau régional lorsque l’on a joué au plus haut niveau mondial ?

Je ne m’attends pas à ce qu’elles voient ou à ce qu’elles comprennent certaines choses de la façon dont moi je le vois et je le comprends. Parce que même avec des joueuses qui ont évolué au même niveau que moi nous ne nous comprenions pas toujours. Je pense que les nombreuses séances vidéos que j’ai connues en tant que joueuse m’aident beaucoup à avoir une capacité de réaction sur les matchs aujourd’hui. Ce soir je ne connaissais pas du tout l’équipe adverse, mais j’ai réussi à identifier des points faibles très vite. Et la chance que j’ai c’est que je dispose d’une équipe très réactive. Dès que je vois qu’il y a des petits dysfonctionnements je n’hésite pas à leur dire et il suffit d’une fois pour qu’elles appliquent. Donc ça va, je n’ai pas encore cette frustration, même si parfois j’ai envie de rentrer sur le terrain !

Quelles sont tes ambitions cette année ?

Je suis venue ici avec un projet à moyen terme. L’objectif est de créer une cohésion entre la PN et la N1. Ce n’est pas une équipe loisir. Mon but est de faire progresser ces filles, qui ont une ambition, afin de répondre aux besoins de l’équipe première si nécessaire. Cette année, nous sommes quinze, il y aura donc de la concurrence. Mais c’est important car il n’y a que lorsque vous n’avez pas la certitude de jouer que vous pouvez donner le meilleur.

Merci Nina et bonne continuation !

Leave A Comment

Lire le mag

Partenaires

Logo agence événementiel 7com
Logo AXA assurances
Logo expert comptable BATT & Associés
Logo agence immobilière Bouko Immobilier
Logo du comité départemental de handball de Meurthe et Moselle
Logo du comité départemental de handball de Moselle
Logo CS Conseil service social inter-entreprises et organisme de formation
Logo restaurant Les fourneaux de Marius
Logo club Grand Nancy Métropole Handball
Logo Ligue du Grand Est de Handball (LGEHB)
Logo imprimerie Lorraine Graphic
Logo marque lingerie Lutimode
Logo club Metz Handball
Logo Métropole du Grand Nancy
Logo Noreko
Logo Pays du Sport équipementier spécialisé Handball
Logo PECC, spécialiste laverie, cuisson et froid
Logo marque Rehband
Logo marque Salming
Logo groupe St Christophe Automobiles, concessionnaire Ford, Kia, Volvo, Jaguar et Land Rover
Logo photographe Studio Cristallin

Agenda